Groupama Team France au Nautic

Paris, le 5 decembre 2015, Salon Nautic. Conférence de Groupama Team France pour la 35 ème America's Cup.

Au Nautic de Paris  Olivier de Kersauson, Michel Desjoyeaux et les principaux acteurs de ce défi national ont partagé leur vision et les principaux axes de développement de l’année 2016. Officiellement lancée au mois de juin dernier, Groupama Team France est bel et bien au travail pour représenter la France dans la 35ème Coupe de l’America.

Blessé à la jambe droite, lors d’un entraînement en baie de Quiberon le lundi 30 novembre dernier, le skipper de Groupama Team France s’est exprimé pour la première fois. Par téléphone depuis le CHU de Nantes, où il a été pris en charge par le service orthopédique, Franck Cammas revenait en quelques mots sur son accident :

« Ce n’était pas beau à voir. J’ai eu peur de perdre le pied mais grâce à toute une chaîne de personnes compétentes, j’ai été bien opéré et je suis aujourd’hui rassuré ».

Rapidement, c’est dans le futur que se projetait le champion :

« La Coupe de l’America, c’est dans 18 mois. Aujourd’hui, la qualité de notre équipe doit se juger à sa motivation, à son état d’esprit et à sa courbe de progression. Travaillons et soyons patients : les résultats viendront ».

Sur scène, c’est un Olivier de Kersauson passionné qui revenait sur la révolution culturelle opérée par les organisateurs américains de la Coupe en choisissant le multicoque à foils, directement issu du savoir-faire français accumulé depuis les années 80 :

« La Coupe a retrouvé son âme en se disputant à nouveau sur les bateaux les plus performants. Et, plus que ça, en limitant leur taille et corrélativement les budgets nécessaires, elle s’adresse aux meilleures équipes et pas seulement aux plus riches. Aujourd’hui, nous sommes dans le train. Dans le wagon de queue pour l’instant mais nous finirons dans la locomotive ».

Aux côtés d’Olivier, c’est un Michel Desjoyeaux de plus en plus impliqué qui s’exprimait :

« Je vais consacrer davantage de temps à Groupama Team France. Le développement technologique m’a toujours passionné. Autant dire que je ne vais pas m’embêter dans les mois qui viennent. Les domaines d’intervention sont multiples et nous ne seront pas trop de deux, avec Franck, pour challenger le Design Team ».

Côté organisation et management, Bruno Dubois se concentre lui aussi sur la performance générale d’une équipe qui compte désormais 70 personnes :

« On a la chance de travailler sur un projet à long terme. Exigeant mais aussi passionnant. Les remises en question sont permanentes et l’accident de Franck en est un exemple. C’est à nous de donner les moyens aux équipes sportives et Design d’exprimer leurs talents. Nous ne sommes pas les plus riches. Nous devons donc être plus malins. On a 16 mois pour travailler et je peux vous assurer que nos concurrents étrangers nous respectent. Ils se souviennent tous de la Volvo Ocean Race que Franck et Groupama ont remporté après des débuts difficiles ».

Chef du Design Team, Martin Fischer partage cet avis :

« Par rapport à nos concurrents, nous sommes aujourd’hui en retard. Mais nous progressons vite. L’équipe, dont une grande partie était auparavant chez les Italiens de Luna Rossa, est talentueuse et expérimentée. Nous sommes aussi supportés par de grandes entreprises technologiques françaises comme Altran, DCNS, Dassault System ou le CEA et ça c’est un vrai plus ».
Discret par nature, Martin Fischer ne veut pas trop en dire :

« Nos concurrents nous surveillent. Il faut être vigilant ».

Vigilant mais ambitieux, à l’image de Thierry Martel, Directeur Général de Groupama, partenaire titre de team France :

« Ce partenariat que l’on développe avec Franck Cammas depuis 18 ans, c’est de l’adrénaline pendant les courses, des joies lors des victoires mais aussi l’expression d’une fidélité mutuelle, dans les bons comme dans les mauvais moments. C’est aussi d’innombrables messages de soutien et d’encouragements comme en ce moment suite à l’accident de Franck. C’est un exemple de dépassement de soi pour nos collaborateurs. Vouloir mettre notre drapeau en haut d’une aile et faire qu’elle termine devant les autres pays, c’est notre mission en ces temps difficiles. Nous sommes fiers d’initier ce défi national avec Franck, Michel et Olivier qui s’engagent sans calculs et avec passion ».

Pour le maire de Lorient, Norbert Métairie, il n’en va pas autrement :

« Lorient est fière d’accompagner cette ambition. C’est notre façon de soutenir la France dans l’épreuve que nous traversons. Franck et Groupama ont été parmi les premiers à s’installer dans ce qui s’appelle aujourd’hui Lorient La Base. L’aventure continue, mais ensemble et avec l’une des plus belles équipes de voile au monde qui illustre notre stratégie maritime ».

Restait à dévoiler le nom des dix jeunes sélectionnés qui auront peut-être l’opportunité de représenter la France lors de la Youth America’s Cup qui se déroulera aux Bermudes en juin 2017. Cette opération, qui exprime à merveille l’engagement pérenne de l’association Team France, vise à développer leurs compétences en matière de multicoque à foils. Détectés collectivement par l’Ecole Nationale de Voile et des Sports Nautiques, la FFVoile, le département du Morbihan, Bic Sport et Team France, ces dix jeunes vont maintenant s’entraîner à l’ENVSN et régater à raison de 100 jours par an en Diam 24 et en Flying Phantom durant l’année 2016. Et pourquoi pas, dans le futur, succéder aux Cammas, Desjoyeaux et Kersauson à la tête du défi national Team France ?

Les 10 jeunes sélectionnés sont :
A/ En Diam 24 pour préparer le Tour de France à la Voile :
• Erwan Fischer Guillou
• Thibault Julien
• Robin Follin
• Sandro Lacan
• Timothé Lapauw
• Jules Dedegarray

B/ En Flying Phantom
• Robin Follin
• Sandro Lacan
• Jolan Neiras
• Antoine Rucard
• Tom Laperche
• Tim Mourniac

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here