18.6 C
Barcelone
vendredi 24 mai 2024

L’heure de la mise à l’eau des nouveaux AC75 approche !

A lire aussi

Ludovic Sorlot
Ludovic Sorlothttps://www.cuplegend.com
Rédacteur en chef du magazine CupLegend

Comme l’exige le protocole de la 37e America’s Cup, les équipes ont notifié à l’organisation leur intention de mettre à l’eau leur AC75 dans les deux mois qui suivent. Le defender Emirates Team New Zealand a été le premier, le 6 février, à déclarer son intention, suivi par Alinghi Red Bull Racing, puis le lendemain par Luna Rossa Prada Pirelli et enfin Ineos Britannia. On devrait donc découvrir quatre nouveaux AC75 début avril. American Magic et Orient Express Team devraient suivre fin avril, début mai.

La mise à l’eau du bateau est une étape clé dans cette campagne de l’America’s Cup. Elle est révélatrice de la stratégie suivie par l’équipe. En raison de la géographie, et parce que la règle est édictée dans le pays, il n’est pas surprenant qu’Emirates Team New Zealand soit la première à se déclarer et à procéder à un lancement anticipé. Il faut qu’elle ait le temps d’acheminer ensuite son bateau par cargo, ce qui nécessite 47 jours entre Auckland et Barcelone. Un délai important, qui pourrait s’allonger de 15 jours du fait des problèmes existant en mer Rouge avec les Houthis. Rappelons que le defender participera avec son nouveau bateau aux régates préliminaires fin août, puis aux deux round robins de la Louis Vuitton Cup.

En suivant le timing des Néo-Zed, l’équipe suisse a privilégié une mise à l’eau très tôt de son AC75 pour naviguer un maximum de temps. Son bateau, BoatOne, construit au chantier Décision SA d’Écublens, sur les rives du lac Léman en Suisse, est arrivé par la route en Espagne, puis mis sur une barge au port de Barcelone, avant de rejoindre la base de l’équipe suisse. « Ces dernières semaines ont été particulièrement intenses car nous avons passé de nombreuses heures au chantier pour tenir les délais », a confié Simon Bovay, lead boat builder. « La deadline est restée la même depuis deux ans, ajoute David Nikles. Malgré toutes les difficultés que l’on peut rencontrer dans ce type de construction, nous avons toujours gardé cette date en tête et avons réussi à nous y tenir. » Simon Bovay ajoute : « Ce bateau est absolument incroyable ! L’évolution entre SUI-64, le bateau vainqueur de la Coupe en 2003, et cette machine volante est passionnante ! Quand vous regardez la Coupe à la télé, c’est ce genre de bateau que vous voulez construire. Et quand vous êtes à l’intérieur, vous prenez conscience de toute la complexité de la construction. C’est un des bateaux les plus difficiles à construire. » Dessiné par l’équipe de conception dirigée par Marcelino Botin, dans laquelle on retrouve les français Sébastien Ozanne et Sam Manuard, BoatOne devrait être mis à l’eau vers le 7 avril. L’équipe remisera son autre AC75 — acheté aux Néo-Zed —, qu’elle utilise actuellement pour s’entraîner en sus de ses deux AC40. Les équipes ne sont pas autorisées à naviguer avec deux AC75. S’ensuivra une période d’entraînement intensive pour apprendre et développer le bateau. Pour cela, il y a eu un peu de remaniement au sein de l’équipe helvète. Silvio Arrivabene a pris la direction générale des opérations techniques et encadre les designers et ingénieurs.

Les Italiens de Luna Rossa Prada Pirelli mettront à l’eau le 13 avril mais d’abord en Sardaigne. Max Sirena semblait en phase avec le calendrier, n’y voyant pas de surprises. «Je pense qu’à la fin tout le monde est plus ou moins sur les mêmes dates, car la seule chose que vous ne pouvez pas changer c’est celle du début de l’évènement, donc chacun au début de la campagne fait son meilleur programme mais, à un moment donné, il faut mettre le bateau à l’eau. Il y en aura probablement qui seront lancés plus tard que d’autres, mais je pense qu’à la fin, nous serons plus ou moins dans la même fenêtre. » L’AC75 italien est annoncé avec un design assez radical.

Côté anglais, le bateau aurait quitté le hangar du chantier de Jason Carrington à Hythe, à Southampton. Les Français d’Orient Express Racing Team, qui s’appuient sur le package de conception du bateau d’Emirates Team New Zealand, devraient annoncer une mise à l’eau en mai. Les Américains d’American Magic semblent avoir pris du retard à l’allumage, au moment du lancement de leur campagne. Ils devraient être les derniers à mettre à l’eau leur bateau. Pour rattraper ce retard, ils ont installé tous les nouveaux systèmes sur leur AC75 Patriot, qui navigue à Barcelone. Leur AC75 est arrivé par avion fin mars à Barcelone.

- Publicité -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -

Derniers articles