18.6 C
Barcelone
vendredi 24 mai 2024

Mise à l’eau et premiers bords pour l’AC75 de Team New Zealand

A lire aussi

Ludovic Sorlot
Ludovic Sorlothttps://www.cuplegend.com
Rédacteur en chef du magazine CupLegend

Emirates Team New Zealand a mis à l’eau son nouvel AC75 devant sa base à Auckland puis a rapidement réalisé ses premiers bords. Le bateau qui sera aussi le même pour les Français ressemble au précédent mais plus ramassé dans la longueur puisqu’il y a désormais seulement 8 navigants à bord au lieu de 11.

C’est donc le 11 avril que l’équipe a mis à l’eau son bateau. Un bateau présenté avec la même décoration que le précédent qui masque bien ls quelques différences avec son prédécesseur. Un bump plus élancé qui s’étend jusqu’à l’arrière après avoir commencé au niveau de la proue. Une poupe plus pincée et plus aiguë qui abrite un gouvernail soigneusement suspendu à l’arrière du maigre cône, tandis qu’à la jonction du bras de foil, il y a une échancrure nette réduisant le volume qui annonce la « zone d’équipage » de la coque d’une forme légèrement concave. Sur l’eau pendant le test de remorquage, la configuration de l’équipage a pu être vue, et Emirates Team New Zealand fonctionnera avec quatre équipages dans chaque nacelle avec les cyclors à l’arrière, la position de barre immédiatement après les cyclors et le régleur en position avancée. une configuration standard qu’ils ont utilisée sur Te Rehutai. La moulure du pont est super propre et s’évase pour s’adapter aux nacelles de l’équipage, créant une section inférieure fluide très propre là où l’aérodynamisme est le plus perturbé. 

Non seulement Emirates Team New Zealand a lancé, mâté et testé le remorquage, mais les marins ont également réussi à lancer les voiles et à être le premier bateau du nouveau cycle AC75 à réellement naviguer – une étape importante pour la 37 e Louis Vuitton America’s Cup. Et c’est ici que nous avons vu de superbes détails de voile, avec la zone d’écoute la plus soignée jamais vue sur un AC75, avec le carénage s’étendant vers le bas comme une enclume s’étendant jusqu’au chariot d’écoute de grand-voile – tout à fait là où les commandes sont logées (vraisemblablement dans le double -grand-voile en peau) c’est ce que la reconnaissance va bientôt révéler. De superbes détails que nous verrons beaucoup plus dans les semaines à venir. Sur cette voile inaugurale, le mode était bas et rapide avec l’effet de bordage d’extrémité très visible alors que Blair Tuke et Andy Maloney naviguaient sur cette hauteur de caisse très près de la surface de l’eau. Peter Burling, skipper d’Emirates Team New Zealand semblait ravi du nouveau bateau en disant : « Super journée pour sortir le bateau du hangar, tout calibrer, passer toutes nos vérifications puis faire une petite navigation en fin de journée juste avant de perdre la lumière. C’était un effort absolument incroyable et incroyable de la part de toutes les personnes impliquées dans l’équipe pour y parvenir… c’était assez incroyable de pouvoir mettre l’écoute et effectuer quelques virements de bord dès le départ, mais le bateau se sentait vraiment bien, c’était assez comme nous l’avions prédit, ce qui était également bien, et maintenant nous avons hâte de revenir en arrière et d’examiner attentivement les données et d’essayer d’élaborer un bon plan pour l’avenir. Pete a ajouté : « Nous avons vraiment été assez agressifs avec la conception, nous sommes donc vraiment satisfaits de ce que nous avons produit. C’était vraiment cool de voir Alinghi (Red Bull Racing) également et je pense que nous verrons quelques bateaux supplémentaires très bientôt. C’est le moment le plus excitant où l’on peut voir ce que tout le monde a fait au cours des deux dernières années, donc le sortir du hangar et enfin le sortir à l’air libre et le tester et le développer était incroyable.

Après un programme de construction intensif de 10 mois, le tout nouvel AC75 d’Emirates Team New Zealand a émergé de sa base de Wynyard Point.

« C’est toujours un moment assez important pour n’importe quelle équipe. C’est la première fois que leur bateau de course sort du hangar et voit le jour. a déclaré Kevin Shoebridge, COO d’Emirates Team New Zealand. « Ces moments sont parmi les plus révélateurs de toutes les campagnes. Une grande partie de la campagne de l’America’s Cup se déroule à huis clos et dans le plus grand secret pour protéger les conceptions et les plans, mais il arrive toujours un moment où vous devez montrer certaines de vos cartes. Et même si ce que nous avons dévoilé aujourd’hui ne représente pas toutes nos cartes, cela donne certainement à chacun une indication de notre cheminement en matière de conception. Nous avons eu aujourd’hui dans le calendrier depuis très longtemps comme date à laquelle nous allions faire rouler le bateau pour mettre le gréement en marche, et il est toujours essentiel d’atteindre ces étapes importantes, qui nécessitent évidemment une énorme quantité de dévouement, d’engagement. et le travail acharné de toute l’équipe.« 

 » C’est donc un jour de fierté, mais nous avons encore une montagne à gravir au cours des 7 prochains mois pour défendre avec succès la Coupe de l’America en octobre, donc beaucoup plus nous attend et nous attendons avec impatience en tant qu’équipe. dit Shoebridge.

- Publicité -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -

Derniers articles