Portsmouth : Résultat des 2 régates d’entraînement

Pour cette journée d’entraînements officiels des premières Louis Vuitton America’s Cup World Series, des conditions instables et pluvieuses ont joué avec les nerfs des six concurrents à Portsmouth. Six à sept nœuds de vent – au lieu des 18 nœuds d’Est tant attendus – n’ont pas suffit à faire décoller les six AC45 à foils qui ont malgré tout atteint des vitesses maximales de 20 nœuds.

Photo de couverture : © ACEA 2015 / Photo Gilles Martin-Raget

Côté résultats, les britanniques, clairement un cran au-dessus du reste de la flotte ont assuré le spectacle devant leur public à domicile en s’imposant dès la première manche. Comme l’affirmait hier le skipper d’ORACLE TEAM USA Jimmy Spithill, « je pense que Ben est de loin le plus rapide ». Puis, les kiwis d’ETNZ se sont adjugés avec brio la seconde course d’entraînement.

Dans le camp français, le skipper Franck Cammas se décrivait « trempé mais heureux » de cette première journée de coup d’essai. L’AC45 tricolore n’aura pas brillé en terme de performances (5e et 6e) mais la journée fut instructive.

De retour à terre, il commente : « Land Rover BAR nous a beaucoup impressionné, c’est un grand favori avec Oracle Team USA, je pense qu’on va les voir régulièrement devant. Mais le jeu reste serré et tout le monde peut facilement tomber dans des pièges. Des mauvais choix stratégiques ou des manœuvres ratées peuvent arriver à chacun. On est toujours tous un peu sur le fil mais c’est sûr qu’ils maîtrisent plus leur navigation. Cela se remarque notamment lors des prises de décisions, à chaud dans l’action. Les leaders sont les plus rapides dans leurs choix qui s’avèrent être les bons grâce à leur meilleure anticipation que celle d’autres teams probablement moins concentrés sur la mise en place de l’équipage ».

 

Demain sera un jour meilleur

Franck Cammas et ses hommes espèrent que les conditions météo seront meilleures demain, pour les marins comme pour le public : « Si le soleil et un vent plus stable sont au rendez-vous demain, on verra les AC45 voler à des vitesses impressionnantes et le spectacle sera garanti ! Ensuite, je souhaite continuer à apprendre sur le bateau et sur le plan d’eau, car à bord nous recevons une grande quantité d’informations à assimiler, afin que les bons réflexes se mettent en place ».

Ce mauvais temps aura également contraint les organisateurs à annuler deux moments forts de la journée dont le défilé de la patrouille acrobatique de la Royal Air Force des ‘Red Arrows’ et le grand concert de l’orchestre de la Navy ce soir pour cause d’intempéries.

Demain, ce sera le début des vraies hostilités avec des points bonus à décrocher comptant pour la suite de l’événement. Douze à quinze nœuds de vent sont attendus sur le Solent.

SUIVEZ-NOUS SUR ET PARLEZ-EN AUTOUR DE VOUS
TWITTER https://twitter.com/cuplegend  
FACEBOOK  : https://www.facebook.com/Cuplegend
APPLICATION iPAD CUPLEGEND : https://itunes.apple.com/fr/app/cuplegend-magazine/id440973753?mt=8
FORUM CUPINEUROPE : http://www.cuplegend.com/forum/viewtopic.php?f=85&t=848&p=68818#p68818

Classement de la journée officielle d’entraînements
Course 1
1- Land Rover BAR
2- Oracle Team USA
3- ETNZ
4- Artemis racing
5- Groupama Team France
6- Softbank Team Japan

Course 2
1- ETNZ
2- Artemis Racing
3- Land Rover BAR
4- Oracle Team USA
5- Softbank Team Japan
6- Groupama Team France

Côté Français 

Pour cette première journée de confrontation avec ses concurrents, Groupama Team France a rapidement pris la mesure de l’enjeu qui l’attend pour les deux prochaines années face aux meilleures équipes au monde qui visent, elles aussi, l’America’s Cup. Sixième des deux manches d’entrainement disputées dans du petit temps alors que la météo prévoyait de la brise, l’équipage tricolore mené par Franck Cammas est impatient d’en découdre pour de vrai samedi et dimanche.

L’une des principales questions que se posaient les observateurs avant ces deux manches d’entraînement des LVACWS de Portsmouth concernait le niveau du régional de l’étape et skipper de l’équipe Land Rover, Sir Ben Ainslie. En grand champion qu’il est, le quadruple champion olympique a rapidement répondu en remportant la première manche et en terminant troisième de la seconde après l’avoir menée un bon moment devant Groupama Team France.

 

Derrière les Britanniques, les cinq équipes se sont partagées la vedette, alternant le bon et le moins bon. Pour le skipper de Groupama Team France, l’objectif de cette première confrontation était clair :

« Nous sommes tout d’abord très heureux d’être ici et d’intégrer le circuit des ACWS pour être présents et performants sur la Coupe de l’America en 2017. Ici, on court tous sur le même bateau et le facteur sportif va être déterminant. On va pouvoir jauger le niveau des nos concurrents, niveau qui sera certainement très élevé. On arrive avec humilité car ce sont des équipes très entrainées » commentait Franck avant de partir sur l’eau.

 

A son retour de mer, sous une pluie battante et une fraîcheur qui n’a rien d‘estivale, le skipper français livrait cette analyse :

« On a commis quelques erreurs liées au fait que nous ne nous connaissons pas encore assez. Du coup, on se détourne de notre environnement et on fait des bêtises comme à l’arrivée de la deuxième manche où nous perdons deux places en un rien de temps ».

 

Quand à son avis sur le meilleur performer du jour, un certain Sir Ben Ainslie, le skipper de Groupama Team France ne se cache pas la face :

« Il est régulièrement devant et c’est clairement l’un des deux favoris avec Oracle. Mais ca va être très serré car nous sommes tous en permanence sur le fil. Aujourd’hui, ils ont très bien maîtrisé leur sujet en prenant les bonnes décisions dans les moments chauds ».

 

De retour à sa base technique après avoir répondu aux sollicitations médiatiques et aux invitations officielles, Franck Cammas va retrouver son équipage et débriefer avec le coach, Bertrand Pacé. Histoire de prendre demain d’aussi bons départs qu’aujourd’hui et de réussir à tenir plus longtemps de belles positions tactiques.

 

Deux régates que les métropolitains pourront suivre samedi sur Canal + Sport en différé à 18h55 avec des commentaires de la journaliste maison Hélène Cougoule assistée pour l’occasion de Michel Desjoyeaux. Avec cependant un seul regret à formuler : que l’application AC+ ne soit pas active en France afin de permettre aux passionnés de suivre les courses en direct !

 

L’équipage de Groupama Team France :

  • Franck Cammas, skipper
  • Arnaud Psarofaghis, tacticien
  • Thierry Fouchier, régleur de l’aile
  • Arnaud Jarlegan, régleur des voiles d’avant
  • Devan Le Bihan, numéro 1

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here