Oracle domine à Göteborg

James Spithill a dominé largement ces deux premières courses de l’ACWS Göteborg. BAR finit deuxième sous la pression des kiwis. Groupama Team France manque cette première journée.

Les conditions météos étaient plus clémentes aujourd’hui. Artémis a pu réparer son aile après son chavirage de la veille et s’aligner au départ tout comme les kiwis. James Spithill avaient annoncé la couleur en conférence de presse. « On est là pour gagner. On aime la compétition et plus le niveau est élevé mieux c’est. » Avec deux beaux départs, les américains s’imposent largement sur les deux courses avec plusieurs longueurs d’avance sur leurs concurrents. La capacité du Defender à maintenir son vol de manière constante et les bonnes stratégies sur le plan d’eau ont eu raison de BAR qui n’a jamais été en position de pouvoir le dépasser. Les anglais étaient sans doute plus préoccupés par les kiwis qui se sont montrés plus affûtés qu’à Portsmouth. Dans la première manche les néo-zed sont restés en permanence à moins de 3 longueurs des anglais et les rôles se sont inversés dans la deuxième manche avant qu’Ainslie parviennent à les passer au tout dernier moment.

[pp_gallery gallery_id= »8948″ width= »120″ height= »80″]

Côté français, cela n’aura pas été la meilleure journée pour Groupama Team France. Dans la première manche, un mauvais timing et une mauvaise appréciation du parcours oblige l’équipe à passer derrière les rochers. Dernier de la première manche, les français n’auront pas réussi à être aussi percutants qu’à Portsmouth. « On doit travailler sur la communication à bord, l’enchaînement des manœuvres. » Dans la deuxième manche, les français sont plus incisifs sur la phase de départ. Troisième derrière Oracle et BAR, ils parviennent à tenir leur position juste avant la première bouée avec les kiwis dans leur sillage mais profitant du manque de vitesse des français, les néo-zed les dépassent rapidement. Malgré l’envoi de leur code zéro, les français ne sont pas parvenus à maintenir une vitesse suffisante et d’autres petites fautes permettent également à Team Japan de passer. Les français terminent cinquième devant Artémis bon dernier. Les suédois après leur chavirage hier ont touché des cailloux et endommagés un de leur foil et son puit.
Demain les points compte double. Les français auront une chance de se rattraper.

A 18h, les équipes ont été invités à participer à des runs de vitesse devant le village. BAR, Team Japan, Emirates et Goupame se sont livrés à l’exercice devant un public nombreux qui applaudissait à chaque envolée des AC45.

Classement général à l’issue des deux premières manches

1/ Oracle Team USA, Jimmy Spithill, 20 points
2/ Land Rover BAR, Ben Ainslie, 18 points
3/ Emirates Team New Zealand, Peter Burling, 16 points
4/ Softbant Team Japan, Dean Barker, 13 points
5/ Artemis Racing, Nathan Outteridge, 12 points
6/ Groupama Team France, Franck Cammas, 11 points

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here