30.5 C
Barcelone
jeudi 18 juillet 2024

Polémique autour de Jeddah, les Américains refusent d’y participer

A lire aussi

Ludovic Sorlot
Ludovic Sorlothttps://www.cuplegend.com
Rédacteur en chef du magazine CupLegend

L’annonce de l’organisation de régate préliminaire de l’America’s Cup en novembre prochain en Arabie Saoudite fait polémique. L’équipe américaine American Magic refuse de s’y rendre alors qu’en Nouvelle-Zélande, l’annonce a du mal à passer.

La polémique ne fait que grandir en Nouvelle-Zélande et dans le milieu de la Coupe depuis l’annonce le 28 avril dernier par Grant Dalton, patron de Team New Zealand, de l’organisation d’une régate préliminaire en Arabie Saoudite à Djeddah. La démission le 4 mai du Royal New Zealand Yacht Squadron d’Hamish Ross, 7 America’s Cup à son actif et figure de l’équipe de Team New Zealand a créé un petit tremblement de terre à Auckland. En cause le régime en Arabie Saoudite.  » …compte tenu du bilan effroyable de l’Arabie saoudite… il n’y a pas de quantité d’argent qui puisse justifier la sélection de Djedah… Il y a maintenant beaucoup d’hypocrisie derrière la Coupe « verte » de l’America’s Cup et sa promotion féminine dans le sport, avec cette sélection…. je refuse d’être associé à tout soutien de ce régime, pas moins que, disons, rétrospectivement, les Jeux olympiques de Berlin de 1936. »

Longtemps la rumeur a courue que la Coupe se déroulerait en Arabie Saoudite mais les Américains et d’autres équipes ont refusé que cela se passe là-bas et c’est finalement Barcelone qui a été retenue. L’équipe Américaine a annoncé récemment qu’elle ne participerait pas à Djeddah. Elle invoque des problèmes de sécurité, rappelant le missile tiré par des houthis lors du Grand Prix de F1 et la difficulté de protéger un plan d’eau. Un lieu trop dangereux pour les Américains dans un endroit marqué par le département d’État américain comme un risque terroriste. Elle a demandé au panel d’arbitrage de l’America’s Cup d’être excusé sans pénalité, en vertu de l’article 71.6 du protocole de la Coupe.
A Auckland, des voix s’élèvent pour demander de renoncer à cette évènement dans un pays « connu pour sa lutte contre les violations des droits de l’homme, utilisant d’énormes sommes d’argent pour attirer des événements sportifs et des stars avec des offres qu’ils ne peuvent pas ignorer. »
Rappelons aussi que team New Zealand comme l’équipe INEOS (sur le SailGP) sont financées par Emirates, la compagnie aérienne de Dubaï qui dessert l’Arabie Saoudite.
Les autres équipes Anglais, Suisse, Italien et Français n’ont pas voulu réagir officiellement pour le moment. Des membres de l’équipe Alinghi que nous avons rencontrés à Barcelone la semaine dernière se sont dit surpris de ce choix de Djeddah.
Quelques semaines avant, il était plutôt question d’aller courir à Cagliari en Italie où la région de Sardaigne proposait 6 millions d’euros pour accueillir l’événement. Mais cela a capoté sans que l’on en connaisse vraiment les raisons, les journaux italiens évoquent les lenteurs de l’administration italienne pour déboucler le budget comme le voulait TNZ ou le choix de la Sardaigne d’avoir l’évènement en septembre et non pas en novembre. En Nouvelle-Zélande, certains fan et membres influents du milieu sont assez en colère. Grant Dalton aurait promis également un ACWS à Auckland à défaut de faire la Coupe là-bas et qui justifierait les subventions du Gouvernement données à l’équipe.

- Publicité -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -

Derniers articles