Les voiles Decksweepers (DS) font recette à la St Bart CataCup

0
@ Pierrick Contin

La 10è édition de la StBarth CataCup se déroule actuellement avec les plus grands ténors de la classe F18. Le plateau est relevé et ce d’autant que les organisateurs ont conviés les vainqueurs des précédentes éditions. On y retrouve Franck Cammas et Mathieu Vandame qui ont fort à faire avec un équipage grec, dont le skipper a été champion olympique en tornado, Lordanis Paschalidis et Konstantinos Trigkonis, ou un équipage belge, Patrick Demesmaeker et Olivier Gagliani amateurs bien connus du circuit, sans compter sur la ténacité de Pierre Le Clainche et Antoine Joubert ou bien encore Gurvan Bontemps et Benjamin Amiot. S’ils ont tous en commun d’avoir du talent, ils naviguent tous à la StBarth CataCup sur des F18 équipés de voiles « DS ».
Alors qu’est-ce que les voiles « DS » ? Rien à voir avec la célèbre icône de Citröen exceptée la forme qui ferait passer votre vieux F18 pour la plus belle déesse de la plage. L’acronyme signifie Deck Sweeper. Deck comme pont, Sweeper comme Swippe, littéralement des « voiles qui balaient le pont ». Le principe est d’étirer au maximum la voile vers le bas pour gagner en puissance ou pour être plus précis ; « C’est une voile qui utilise toute la longueur du mat comme guindant avec une partie de sa bordure rasant le trampoline pour remonter vers un point d’écoute amuré sur une bôme en forme de demi wishbone dont le vié de mulet est fixé sur le côté du mat. » dixit la Classe F18 qui s’est emparée de la question.

Crédit : Emmanuel Duclos @easyridevideos.com

Bien connue des ClassA depuis quelques années, les voiles Decksweepers ont été introduites par Mischa Heemskerk et Stephan Dekker au dernier championnat du monde de F18 qui s’est couru en juillet 2017. En adaptant ces voiles DS sur un F18, ils ont littéralement atomisé la concurrence. La preuve étant faite, tout le monde s’y est mis depuis quelques mois, voilerie, fabricants, coureurs, le DS est le mot clé. La plupart des voileries proposent aujourd’hui leur « DS » avec les fabricants de catamarans comme Cirrus, Goodalldesign et très bientôt Nacra.
A StBart pour la première fois, 7 bateaux en étaient équipés et sans surprise, ils trustent aujourd’hui les premières places. Rencontre avec les marins et le fabricant Cirrus qui nous livrent leur premières impressions :

Gurvan Bontemps : « Au près, il y a des gros plus, et on a l’impression qu’il y a plus de vitesse moyenne, moins d’arrêt. J’ai un peu plus de doute au vent arrière. Nous avons une voile en haut en forme elliptique. C’est censé être mieux. Est-ce que qu’une voile à corne aiderait ou pas, on ne sait pas trop. Nous avons plus de stabilité et d’accélération. Les conditions de vent malheureusement sont un peu faibles donc on n’a pas vu voir clairement la différence mais je suis sûr que cela aurait été flagrant. Tout le monde travaille sur le sujet. Cela rappelle le moment où les F18 se sont tous dotés de voiles à cornes pour mettre de la poussée vélique en haut pour se mettre rapidement sur une coque. Chercher à remettre en bas de la poussée vélique, c’est un peu faire machine arrière aujourd’hui. Ce qui équilibre l’ensemble, c’est le côté « croche-patte » mais surtout le côté aéro de la voile. Tout le bas de voile sur une voile classique n’est pas performant. Là, on redonne du rendement dans le bas de la voile. Notre voile est équipé avec un wishbone et une latte en bas. Je pense qu’à terme, il n’y aura plus de bôme parce que c’est un peu pénible à gréer avec la latte à mettre en bas. Patrick et le Grec n’en ont pas. On va plutôt dans ce sens. Ça va aussi dans le sens des amateurs parce qu’il y a moins de régulations de GV à faire. On navigue avec des voiles Oxxo. Après on est en train de vivre avec le DS le même problème que l’on a vécu à une époque avec les voiles à cornes. Quand elles sont arrivées, on a vu des cornes d’1,20m et cela ne ressemblait à rien. C’était surtout compliqué pour les clients donc il a été décidé de la limiter dans la jauge. Je pense qu’on va arriver à cela sur la question de la longueur en bas. En plus pour donner du rendement, cela ne change pas grand-chose d’avoir plus de longueur. Il faudrait la bloquer jusqu’à 1,20m

Patrick Demesmaeker: « Au près, j’ai l’impression que le bateau va plus vite et qu’il est plus stable, avec des accélérations plus franches. On sent que le bateau continue plus longtemps sur sa lancée. Sur mon bateau, j’ai un peu moins de corne et la voile est plus longue en bas. Je navigue sur un Goodalldesign que le chantier me prête. Je voulais une voile plus simple surtout sous spi. Je pense que tout le monde va passer aux DS à l’avenir. Il y aura probablement une règle sur la longueur en bas, notamment pour la sécurité. Moi je serai plus pour fermer complètement en bas comme cela si on chavire, on ne tombe jamais. On n’a pas encore naviguer dans du vent fort et fait de démonstration avec les DS mais je ne suis pas étonné que le bateaux qui en sont équipés soient devant. J’ai la dernière version de voile du constructeur. SI tu as vraiment des conditions stables et que tu compares avec un F18 classique, il y a une belle différence. »

Franck Cammas: « Le vrai gain était de coller la voile en bas et que ce soit étanche mais ce n’est pas encore le cas sur les voiles actuelles. Comme on est sur une jauge à surface égale, l’idée était de faire le bas très puissant. Dans du vent fort, les voiles DS doivent apporter un vrai plus où le bateau doit forcément moins piquer du nez. Dans le petit temps en revanche, cela marche plus difficilement parce que le vent en bas est plus perturbé et tant que tu n’as pas besoin d’avoir de puissance et de redressement supplémentaire, je ne vois pas trop l’intérêt. Dans 10 nds de vent, je trouve cela plus pertinent d’avoir du creux et de la surface en haut sous spi. En termes de manœuvres, cela complique un peu les choses. Il faut passer derrière sous spi et devant au près. Il faut être un peu plus souple. Si j’avais été en charge de la jauge, j’aurais peut-être interdit cela. Le bateau n’est pas plus sympa à naviguer. Il est peut-être un peu plus rapide à naviguer et encore, il faudrait faire des tests plus précis. Aujourd’hui sur la cata Cup, les DS sont devant parce que ce sont les bons bateaux, les bons équipages qui ont ces voiles-là et on imagine que c’est grâce à cela. Je trouve que c’est une complication pour la classe qui n’a peut-être pas besoin de cela. C’est une classe d’amateur et monter une DS, c’est un peu compliqué. Il y a une latte à rajouter, du bidouillage à faire en permanence. La manœuvre est moins confortable. Je ne vois donc pas trop l’intérêt parce qu’au fond le bateau ne change pas fondamentalement de comportement. Il ne devient pas d’un coup beaucoup plus sympa que ce qu’il était avant. »

Emmanuel Boulogne, fabricant des Cirrus: « On a une amélioration technique en vitesse évidente et en terme d’ergonomie. Il y a des avantages également en déplacement, transitions, virements, et empannages. C’est plutôt un plus. Sur l’eau, les premiers sont des DS. Cela semble plus simple techniquement. Avec du vent, le bateau devient moins technique et plus confortable dès qu’on est à 15 nds. On commence à stabiliser le profil. On démarre sur les DS. On a équipé le R2, notre dernier catamaran avec une voile DS et wichbone de chez Oxxo. (Celui qu’utilise Gurven Bontemps et Benjamin Amiot). Techniquement, il a fallu aussi monter un vié de mulet en plus. On a essayé le modèle sans bôme mais je trouve que cela diminue le potentiel de la voile dans la brise. La voile quand elle n’est pas tenue en bordure, quand on choque, elle se plie. On a fait des tests avec des voiles classiques et des DS, il y a clairement un gain. On va vendre nos Cirrus maintenant avec du DS en standard. Ce sera le même prix que les voiles classique. Chaque voilerie a sa philosophie pour développer ses voiles. La vraie question aujourd’hui qui va sans doute être rapidement tranchée en début de saison l’année prochaine, c’est de savoir quelle longueur maxi la voile doit avoir en bas et quelle est la taille de la fenêtre transparente. »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here