C’est parti pour la StBarth Cata Cup!

0
@ Pierrick Contin

L’anniversaire des 10 ans de la StBarth Cata Cup a pris une résonance particulière cette année. Durement éprouvée par l’ouragan IRMA il y a à peine 2 mois, l’île accueille le premier événement nautique de la saison, la CataCup qui est devenu le rendez-vous incontournable des F18. Pour l’occasion, plusieurs vainqueurs des précédentes éditions ont répondu présents à l’invitation des organisateurs : Franck Cammas et Mathieu Vandame, Pierre Le Clainche et Antoine Joubert, ou bien encore Pierre Demesmaeker et Olivier Gagliani.
En arrivant sur l’île, tout semble en ordre. Les routes ont été dégagées, plus rien ne traîne sur les chaussées. « On a mis 2 mois pour tout nettoyer. Toute l’île s’y est mis. On ne se rend pas compte du travail qui a été fait et de la solidarité sur l’île. On n’a pas attendu l’Etat pour commencer. » nous raconte Patrick Carro, qui a troqué ses habits de pêcheurs pour ceux de skipper le temps de la CataCup qu’il court avec son frère François chaque année. Le matin, il travaille sur sa maison à repeindre les murs comme de nombreux habitants dont les maisons ont été touchées par IRMA.
Sur la plage de St Jean d’où partent les 43 F18, l’eau turquoise baignent la plage de sable blanc paradisiaque parfaitement nettoyées mais bordée par des maisons où les ouvriers sont à pieds d’œuvre pour réparer et reconstruire.
IRMA est encore dans tous les esprits pour les habitants. Raison pour laquelle les organisateurs ont souhaités associer les marins à la reconstruction de l’île pour la traditionnelle photo de groupe en rappelant le hastag #stbarthstrong.
« C’est le premier évènement nautique sur l’Ile depuis IRMA. Tous les skippers ont répondu présents. Les partenaires aussi. C’est aussi cela l’esprit de la CataCup» nous raconte Jeff Ledée, l’un des organisateurs. « On a lancé l’événement, Il y a 10 ans et il y avait 17 bateaux. 10 ans après, le succès de l’événement ne se dément pas. On refuse du monde chaque année. On ne veut pas plus d’une cinquantaine de bateaux pour des questions de sécurité mais surtout pour garder la convivialité qui fait aussi le succès et la renommée de l’épreuve. 80% des coureurs sont des habitués et se retrouvent chaque année à St Barth pour régater sur l’eau et se retrouver le soir pour faire la fête. On accepte entre 10 à 15 nouvelles équipes chaque année mais pas plus. C’est un mélange de marins au Top niveau et d’amateurs éclairés ».
Pour cette première journée, avec un vent bien établi, les organisateurs ont décidés de faire le tour de l’ile. Un parcours dévoilé 1 heure seulement avant le départ. En tête pendant toute la course, Pierre Le Clainche et Antoine Joubert (designaffairs – 001) ont du céder leur place dans les derniers mètres à l’équipage Grec Iordanis Paschalidis – Konstantinos Trigkonis (Relwen).  3è Franck Cammas et Mathieu Vandamme, en léger déficit de vitesse se hissent quand même à la 3è place. Gurvan Bontemps et Benjamin Amiot après avoir cassé leur amure de spi terminent quand même 9è.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here