18.6 C
Barcelone
vendredi 24 mai 2024

SailGP. Superbes courses des Français, un coup de vent endommage les bateaux !

A lire aussi

Ludovic Sorlot
Ludovic Sorlothttps://www.cuplegend.com
Rédacteur en chef du magazine CupLegend
Les Français ont livrés une magnifique prestation en remportant les 3 manches du jour. Mais en fin de journée un gros coup de vent a emporté la tente de la base technique et endommagé des ailes et un bateau. La deuxième journée est annulée. Ce qui fait l’affaire des Français ! Quentin Delapierre, François Morvan, Kévin Peponnet, Amélie Riou, Matthieu Vandame, Olivier Herlédant et Timothé Lapauw ont rendu une copie parfaite dans la baie de Sydney en claquant de manière spectaculaire les trois manches du jour. Un triplé inédit ! Le clan tricolore prend une option pour (très) bien figurer dans ce Sail Grand Prix d’Australie dont le dénouement se jouera demain dimanche. Au moment de franchir la ligne d’arrivée de la dernière régate du jour, c’est l’explosion de joie à bord du F50 bleu blanc rouge. Quentin Delapierre peut être satisfait et féliciter la prestation de son groupe ! Aujourd’hui, alors que les conditions demandaient une grosse dose d’engagement et de sang froid, ils ont fait un sans faute. Trois manches sur trois et une sacrée démonstration dans la maîtrise des départs, de la vitesse et des manœuvres. Avec un vent soutenu (18 nœuds en moyenne), instable et des parcours extrêmement courts, les équipages ont navigué en apnée sur le plan d’eau de Sydney. La première manche va donner le ton avec 11 minutes passées à toute berzingue et de sacrés matchs en tête de course. Auteurs du meilleur départ en compagnie des Anglais et des Français, les héros locaux australiens prennent les devants, se régalent dans la brise et creusent l’écart. Le trio passe toutes les marques dans cet ordre, jusqu’au rebondissement final. Australiens et Britanniques sont pénalisés pour avoir mordu les limites du parcours dans le dernier portant et doivent ralentir. Puis c’est un équipier anglais qui passe à l’eau (heureusement retenu par sa longe et récupéré par un membre d’équipage). A quelques secondes du franchissement de la ligne d’arrivée, Quentin Delapierre et son groupe profitent de la confusion pour prendre l’avantage, talonnés par les Américains revenus au contact. Première victoire française ! La deuxième ne tarde pas à arriver. Après un départ canon, Quentin et son équipe vont mener la danse de bout en bout, non sans effort pour résister à la menace des Américains avec qui ils vont livrer un superbe duel. Estocade finale quelques minutes plus tard sur un scénario similaire : départ au top à la bouée et parcours exécuté intégralement aux commandes. Seul le partenaire de match racing a changé, puisque ce sont les Anglais cette fois – leurs principaux rivaux au classement général – avec qui les Frenchies vont batailler jusqu’à la fin. Difficile de rêver plus belle entame en Australie ! Demain dimanche, le programme prévoit trois manches avant la tenue de la finale entre les trois premiers du classement. En tête avec 6 points d’avance sur les Américains et 10 sur les Australiens, les Français devront toutefois rester concentrés s’ils veulent continuer de profiter de ce cercle vertueux. Quentin Delapierre, pilote du F50 tricolore « C’est extraordinaire ! Gagner trois courses d’affilée sur ce circuit, c’est un moment assez spécial. Je suis d’autant plus content qu’on travaille dur avec toute cette équipe… On n’a pas encore gagné le Sail Grand Prix de Sydney mais on a fait une super première journée et il faut en profiter ! Les conditions étaient compliquées avec le vent et le clapot provoqué par le passage des ferries. Aujourd’hui, on voulait surtout avoir un bateau très rapide en ligne droite. Après, dans ces conditions, il ne se passe pas mille trucs. Beaucoup de poids est mis sur le départ. Or, on avait bien analysé cette zone du parcours à l’entraînement et je me sentais en confiance pour prendre les risques au bon moment. On a bien réussi nos départs, en partant à chaque fois du côté favorable de la ligne (coté bouée). Ensuite, ce qui est top, c’est qu’on a réussi à résister à nos opposants. On a trouvé les bons réglages. On a souvent été sous pression mais on a été capables de tenir le rythme pour finir devant ! Maintenant, on va tous se reposer. Les wincheurs sont bien éclatés et moi, j’ai l’avant bras inflammé après un petit choc contre la barre à l’entraînement… » KPMG AUSTRALIA SAIL GRAND PRIX I SYDNEY Classement provisoire après 3 courses : 1 FRANCE / Quentin Delapierre – 30 pts 2 ETATS-UNIS / Jimmy Spithil – 24 pots 3 AUSTRALIE / Tom Slingsby – 20 pts 4 GRANDE BRETAGNE / Ben Ainslie – 19 5 DANEMARK / Nicolai Sehested – 18 6 NOUVELLE-ZELANDE / Peter Burling – 17 7 CANADA / Phil Robertson – 14 8 ESPAGNE / Diego Botin – 11 9 SUISSE / Sébastien Schneiter – 9 CLASSEMENT SAILGP SAISON 3 APRÈS 8 SAIL GRAND PRIX (avant Sydney) 1- AUSTRALIE / Tom Slingsby – 68 pts 2- NOUVELLE – ZÉLANDE / Peter Burling – 59 pts 3- GRANDE-BRETAGNE / Ben Ainslie – 54 pts 4- FRANCE / Quentin Delapierre – 53 pts 5- DANEMARK / Nicolai Sehested – 51 pts 6- CANADA / Phil Robertson – 45 pts 7- ÉTATS-UNIS / Jimmy Spithill – 43 pts 8- ESPAGNE / Diego Botin – 24 pts 9- SUISSE / Sébastien Schneiter – 23 pts
- Publicité -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -

Derniers articles