5 balles de match pour les kiwis

0
25/06/2017 - Bermuda (BDA) - 35th America's Cup 2017 - 35th America's Cup Match Presented by Louis Vuitton - © ACEA 2017 / Photo Sander van der Borch

Les kiwis ont ce soir 5 balles de match en menant 5 à 1 après avoir remporté brillamment les deux courses du jour. Ils ne sont plus qu’à un point de remporter l’America’s Cup et de laver l’affront de la dernière Coupe à San Francisco. Si les Américains ont su gagner en vitesse en apportant des améliorations sur leur bateau – modifications de l’aile, gain de poids, changement de daggerfoils en copiant au maximum les kiwis – ils restent encore à peine à leur niveau. Malgré leur première victoire hier, ils ont sombré aujourd’hui accumulant les fautes tactiques sur les départs ou dans les manoeuvres. Ils ont pris aujourd’hui un sacré coup au moral et c’est une vraie défaite psychologique qu’il se sont infligés, Jimmy Spithill en premier lieu.
On ne voit pas comment ils vont pouvoir trouver maintenant les ressorts techniques et psychologiques suffisants pour inverser la tendance. Ils sont moins bons en tout avec en plus une cohésion d’équipe entre Spithill et Slingsby qui semble malmenée. Les kiwis demain remporteront l’America’s Cup. Il est temps de profiter une ultime fois du spectacle des multicoques, ils risquent fort d’être remplacés par de nouveaux Class America…monocoques! Patrizio Bertalli doit trépigner d’impatience de revenir dans la Coupe.

Race 7
Dans un vent plus faible que la veille de 8-9nds, les Américains rentrent en retard dans la box. Les Kiwis prennent le meilleur départ et passent en tête à la bouée 1. Les 2 bateaux empannent ensemble et passent la gate 2 tout proches. Les 2 bateaux virent ensemble. Les neo-zed contrôlent au premier virement mais laissent les Américains partir au 2e. Un bon choix tactique payant qui leur permet de profiter d’un peu plus de vent sur la gauche du plan d’eau. Les Kiwis ont fait leur course sans se faire embarquer par les provocatiosn au duel des américains. Ils ont à ce moment 297m d’avance. A l’approche de la gate 3, les kiwis maintiennent le contrôle parfait sur USA17. A la bouée 4, les kiwis ont 32s d’avance. Les Americains splittent mais les kiwis les recontrôlent en allant sur la gauche du plan d’eau. Le bord de portant est à l’avantage des kiwis qui passent la gate 4 avec 40s d’avance. USA splittent à nouveau. Les kiwis se repositionnent encore devant les américains avec 250m d’avance. Le plan d’eau est piegeux avec une partie plus ventée. A l’approche de la gate 5, les américains reviennent à 100m. Les kiwis devant choisissent la meilleure bouée. Les Américains prennent l’autre qu’ils passent avec 35s d’écart et 350m en distance. Dans le dernier bord de portant, USA17 revient et réduit l’écart à 12s mais trop tard. Les kiwis l’emportent avec une parfaite maîtrise et mènent 5 à 1.
Les Américains ont manqué leur départ et fait de mauvais choix tactiques.

Race 8 :


Le vent est de 9nds. Les américains manquent à nouveau leur départ en manquant un virement et se font coincer par les kiwis qui peuvent enrouler la mark 1 avec 12s d’avance et 150m devant. Une avance qui augmente encore sur un empannage raté d’Oracle. Même configuration que sur la première course, les kiwis gardent le contrôle à distance mais avec un peu plus de marge. Les statistiques de vol sont de 100% pour les kiwis et de 95 pour Oracle. Elles descendront à 93% par la suite avec des Américains qui toucheront la bondary. Les kiwis mènent 6 à 1 et ont 5 balles de match. Les Américains ont touché le fond dans cette course qui va leur faire très mal psychologiquement.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here