L’arme fatale des kiwis dévoilée

0
© Richard Gladwell www.photosport.co.nz

Les kiwis ont révélé aujourd’hui leur arme fatale qui pourrait peut-être leur permettre de battre les Américains sur la Coupe de l’America. Dans moins de 10 semaines commence la compétition. Un délai qui semble trop court pour les autres concurrents pour adapter le même système si celui-ci était performant. Pour la Coupe c’est une excellente nouvelle.

Les néo-zélandais ont été les premiers à voler sur des AC72 et certains pensent qu’ils n’auraient pas du le monter si tôt, permettant ainsi aux américains de les imiter puis de gagner à San Francisco. On a appris aujourd’hui par un joli scoop de Richard Gladwell de Sail world qu’ils ont installés sur leurs AC50 des winchs à pédales plutôt que des moulins à café comme toutes les autres équipes. Ils sont les seuls parmi les challengers et le Defender à avoir pris cette option.
Le mécanisme n’est pas nouveau. Il a même été utilisé sur un 12m dans la Coupe en 1977 par les suédois de Sverige. Il pourrait pourtant faire la différence aujourd’hui tant l’enjeu sur les nouveaux bateaux de la Coupe, les AC50, est de pouvoir en permanence disposer d’assez d’énergie à bord. Il faut en effet alimenter les systèmes hydrauliques pour régler l’aile et les foils pendant toute la course au risque de mal voler ou pire de chavirer.

Toutes les équipes actuelles ont montré un cockpit assez similaire. Le barreur, le régleur d’aile et devant 4 grinders sur 2 moulins à café dont 2 qui font les « hamsters » en permanence en surveillant le niveau d’énergie tout au long de la course.
Le système des kiwis permet de répartir l’effort sur les 4 et avec l’usage de pédale, la puissance est décuplée sans faire monter le niveau cardiaque que l’on peut avoir en utilisant les bras.

Les kiwis marquent un point psychologique sur leurs adversaires.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here