Le spectacle au rendez-vous de la Coupe de l’America

0
27/05/2017 - Bermuda (BDA) - 35th America's Cup 2017 - Louis Vuitton America’s Cup Qualifiers - Day 1 - Live photos © ACEA 2017 | Photo Ricardo Pinto

Quelle première journée incroyable pour l’ouverture de la 35e America’s Cup ! Le spectacle a été grandiose, magnifique avec sa dose de tragédie. Cette édition ne sera pas celle des Français mais le niveau des autres Challengers face au Defender Oracle est prometteur avec des Anglais qui parviennent à créer la surprise.

Groupama Team France avait l’honneur de rencontrer le Defender Oracle pour le 1er match des Qualifiers. Le match a été vite plié à peine la ligne franchie tant les différences de vitesse, entre 2 et 6 nœuds, entre les deux bateaux étaient flagrantes. Si Franck Cammas n’a pas tremblé au départ face à James Spithill la différence de vitesse entre les deux bateaux a tué la course dès la première bouée. L’écart entre les 2 bateaux ne cessant d’augmenter à chaque bouée. Les Français, handicapés par des problèmes de stabilité, connaissaient leur niveau mais ils ne pensaient pas être si loin surtout quand le même scénario s’est répété avec les Kiwis. C’est la douche froide ce soir dans le camp français avec en plus la surprise sur le niveau des Anglais qui laisse peu de chance de pouvoir les battre.

Avec les practices Days, les bruits de ponton circulaient sur le manque de vitesse des Anglais. Leurs foils ne semblaient pas très bons et si leurs manœuvres étaient parfaites, ils accusaient un sérieux déficit de vitesse. Des rumeurs qu’il y a quelques jours Ben Ainslie s’est attaché à démentir et il a prouvé aujourd’hui qu’ils étaient bien dans le Match. Avec 2 points d’avance avec les AWS, ils ont marqué 1 point aujourd’hui face aux Suédois et sont en tête ex-eaquo avec le Defender.
En revanche, ils ont sans doute été choqué face aux Japonais où Dean Barker s’est montré extrêmement agressif – pour venger les kiwis ? – déboulant à 36 nœuds sur son travers et les poussant à la faute. On a frôlé le drame lorsque les deux bateaux sont rentrés en contact, le foil anglais arrivant à hauteur des équipiers japonais. Parce qu’il ne s’est pas immédiatement écarté, Ben Ainslie a écopé d’une pénalité. Parti avec 2 longueurs de retard au départ, les Anglais n’ont pas été en mesure de montrer les mêmes performances face aux Suédois. Est-ce dû à un problème technique à bord, on en saura plus demain mais suite à la collision, une partie de la coque se délaminait.

Si les Japonais ont battu les Anglais, ils se sont inclinés face aux Suédois qui ont fait la course parfaite de bout en bout. Après un mauvais départ ou un bon départ de Dean Barker, les Suédois ont profité d’une faute de manœuvre des japonais pour les dépasser après la 4è porte. Les Suédois ont un bateau rapide et font figure de favoris.

Le match le plus attendu de cette journée était sans doute le duel entre le Defender et les Kiwis. La revanche de la précédente Coupe. On a été servi pour le spectacle dès le passage de la première bouée avec deux bateaux bord à bord à 40-42 nds. Le ton est donné et il restera le même tout le long de la course. A la porte 2, les kiwis parviennent à faire l’intérieur aux Américains, entre les images des grinders cyclistes kiwis et les bateaux dont l’étrave rasent l’eau et les vitesses qui s’affolent la Coupe promise spectaculaire était bien devant nos yeux. C’est finalement un shift de vent bien anticipé par les Américains qui leur permettra de reprendre leurs deux longueurs de retard à la 5e porte et dans une dernière passe d’arme la passer en tête. L’écart à l’arrivée sera minime. Les Américains marque un point psychologique important et le niveau s’annonce relevé.

On retiendra donc de cette première journée le niveau plutôt homogène entre les Américains et les challengers. Cela va se jouer sur les manœuvres où la moindre erreur est rapidement sanctionnée. Si on nous l’annonçait, on l’a vu. On retiendra la surprise du bon niveau des Anglais et malheureusement sans surprise, le niveau un cran en-dessous des français. L’enjeu de ces Qualifiers c’est le point bonus pour le Match et le choix de choisir son adversaire pour les play-offs. Les Anglais sont bien là. Les Américains aussi veulent gagner ce point. A ce stade, c’est plutôt un avantage pour les Challengers d’avoir un niveau aussi élevé pour ces Qualifiers. Et dans la Coupe, il n’y a que cela qui compte.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here