Début du championnat de GC32

0

La 1ère épreuve du Championnat de GC32 a commencé à Oman avec un solide plateau de 11 bateaux. Oman Air s’impose après 1 journée de course et 5 manches. Adam Minoprio est à bord de SAP. Ernesto Bertarelli était à la barre d’Alinghi. Team Engie est à une belle 5e place.

Les conditions de vent pour cette première journée étaient assez légères avec 8-11 nds qui ont permis à certains bateaux de voler et d’autres non. La difficulté étaient d’avoir rapidement les bons réglages.

[youtube width= »350″ height= »250″ video_id= »NPD19Wc5ZKE »]

Une belle et régulière entrée en matière pour Alinghi

Ernesto Bertarelli, barreur : « Avec cinq courses courues aujourd’hui, nous avons réalisé le programme complet de cette première journée du championnat annuel de la classe GC32 à Oman. Ces bateaux volants sont vraiment de belles machines. Je prends beaucoup de plaisir à la barre !
Je suis satisfait du résultat avec une alternance de places de 3èmes et de 4èmes.
La régularité paye souvent sur une régate qui dure plusieurs jours. Car contrairement à certaines épreuves où l’on retire à la fin la plus mauvaise manche de la compétition, ici, toutes les courses vont compter. Chaque place et donc chaque point est important.
Nous pointons ce soir en 3ème position du classement général provisoire, à égalité de points avec SAP Extreme Sailing Team (2ème) et trois points derrière Oman Air (1er). C’est serré dans le haut du classement car l’autre équipage Suisse, Team Tilt, n’est qu’à un point derrière nous !
Nous attendons demain des conditions assez similaires à celles d’aujourd’hui et j’ai hâte d’en découdre à nouveau avec cette belle flotte de dix autres GC32. »
Nils Frei, régleur des voiles d’avant : « Nous avons eu un vent assez typique de la région, entre 9 et 13 noeuds de nord ouest, qui nous a permis de foiler au portant sur chacune des courses.
Les parcours sont plus longs que ceux rencontrés sur le circuit Extreme Sailing Series, on a donc plus de temps pour développer le jeu tactique. Les manoeuvres à réaliser sont globalement les mêmes mais on en fait un peu moins puisque nous ne sommes pas contraints par une digue ou un mur de devoir en enchainer plusieurs pour évoluer dans une zone de course restreinte (limites naturelles imposées par le format ‘stade nautique’ et proche du public des Extreme Sailing Series). On a même le temps ici de descendre le gennaker (voile de portant) lors des bords de près afin d’avoir moins de prise au vent.
Même s’il y a peu de points d’écart ce soir, on remarque tout de même que les trois premiers sont engagés sur le circuit Extreme Sailing Series (ESS), alors que les deux suivants courent sur le GC32 Racing Tour. Le concept des ESS serait-il formateur ?
En tous cas, les débuts de course à onze bateaux sont serrés ! Nous n’avons pas trop pris de risque aujourd’hui sur les départs, mais peut-être qu’il le faudra pour se maintenir dans le haut du classement. »
Rendez-vous demain dès 13h (heure locale) pour cinq nouvelles courses prévues au programme.
Zoom sur le classement général provisoire après 5 courses (sur chaque course, le 1er marque 1 point, le 2ème 2 points etc.) :
1er – Oman Air (OMA) : 2, 3, 7, 1, 1 > 14 points
2ème – SAP Extreme Sailing Team : 7, 2, 1, 5, 2 >17 points
3ème – Alinghi (SUI) : 3, 4, 3, 4, 3 > 17 points
4ème – Team Tilt (SUI) : 1, 6, 4, 2, 5 > 18 points
5ème – Team Engie (FRA) : 4, 1, 5, 3, 7 > 20 points

Pos Team R1 R2 R3 R4 R5 Total
1  Oman Air 2 3 7 1 1 14
2  SAP Extreme Sailing Team 7 2 1 5 2 17
3  Alinghi 3 4 3 4 3 17
4  Team TILT 1 6 4 2 5 18
5  Team ENGIE 4 1 5 3 7 20
6  Red Bull Sailing Team 8 8 2 7 6 31
7  Land Rover BAR Academy 5 5 8 8 8 34
8  Tawera Racing 9 7 6 6 9 37
9  Argo 6 9 9 10 4 38
10  SVB Team Germany 10 10 10 9 10 49
11  Youth Vikings Denmark 11 11 11 11 11 55

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here