America’s Cup. Guerre de plans d’eau entre TNZ et Luna Rossa

A quelques semaines des premières confrontations en AC75, les relations entre le Defender et le Challenger of Record se sont tendues à la suite du jugement rendu par l’Arbitration Panel sur la possibilité d’utiliser ou d’interdire des zones de courses pendant la Prada Cup et l’America’s Cup Match.
Team New Zealand a été le premier à publié un communiqué très véhément contre Luna Rossa qui a aussitôt répliqué et donner les raisons derrière ce jugement qui est loin d’être insignifiant:
«  Nous sommes déçus de prendre connaissance du communiqué de presse d’ETNZ. Nous tenons donc à souligner certains des éléments clés qui expliquent pourquoi le jury d’arbitrage a pris la décision d’exclure les hippodromes B et C de la 36e America’s Cup. 
L’America’s Cup est régie par un ensemble de règles acceptées par tous les Challengers et le Defender: le Protocole, qui garantit l’équité sportive de l’événement. Une règle fondamentale du Protocole, l’art. 3.1, stipule spécifiquement que toutes les courses de la PRADA Cup Challengers Selection Series doivent être disputées «… dans les zones de parcours du Match…».
Début septembre, le Challenger of Record a découvert, sans avoir été préalablement impliqué ni informé par le Defender, que les Round Robins et les Demi-Finales de la Challengers Selection Series – la PRADA Cup – ne pouvaient pas être disputés sur les parcours B et C, désignés comme parcours préférés pour le match final. Une situation que le Defender avait gardée cachée depuis fin janvier / début février.
Après avoir pris connaissance de la situation, le Challenger of Record COR36, soutenu par tous les Challengers, a demandé que la règle 3.1 susmentionnée soit appliquée.
Dans le but de restaurer la justice et l’équité sportives, le jury d’arbitrage a jugé que soit les hippodromes B et C pouvaient être utilisés pour toutes les régates de la Coupe PRADA, soit ils ne pouvaient pas être utilisés du tout.
Les attaques d’Emirates Team New Zealand visent uniquement à discréditer l’équipe Luna Rossa Prada Pirelli avec des prétextes populistes qui tendent à masquer la tentative d’obtenir un avantage injuste sur les Challengers qui, nous le répétons, ont unanimement soutenu le COR 36.« 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here