AC75 : Des foils basculants en partie onedesign 3/5

1

Des foils basculants standards mais encadrés
Les bras des foils, ou foil arms, seront standards pour chaque équipe. Une boîte définit l’aire dans laquelle le foil peut évoluer (cf. schéma).

Partie 1. Introduction, concept
Partie 2. Le bateau (poids, coque, règles,…)
Partie 3. Foils, safrans, tangons
Partie 4. Le système d’aile Soft Wing
Partie 5. Le système d’énergie, batterie, communication

Cela représente un rayon de 3,50 m. La distance entre deux bateaux en course sera donc limitée à 4 m pour éviter les accidents. Sur les foils, on peut avoir une forme en « T » ou en « Y ». Les deux parties du « T » peuvent ne pas être strictement horizontales. On peut mettre un angle entre les deux. « Dans les simulations, nous avons vu qu’avec un petit angle entre les deux, on a une meilleure stabilité du bateau. Raison pour laquelle nous l’avons autorisé. » Les deux côtés du foil doivent être symétriques, ce qui interdit les formes en « L ». Cette «boîte à foil » a été créée afin que toutes les équipes puissent avoir à peu près le même couple de redressement, mais aussi pour limiter les coûts. « Un foil en forme de «L» aurait été tout aussi efficace, voire plus, mais cela aurait été plus cher.» Les ailes, ou foils wings, devront mesurer 4 m de long et peser 1 150 kg bras compris. Elles seront en acier et lestées avec du plomb. De leur position sous le bateau, elles agiront comme une quille. Si le bateau se couche (l’angle de chavirage se situe à un angle de gîte entre 65 et 75°), il devrait théoriquement pouvoir se redresser tout seul avec les deux foils en position basse sous le bateau.
Le temps pour basculer un foil dans l’eau ou le remonter dépend du FCS, qui est le même pour toutes les équipes. « On travaille encore là-dessus, mais on parle de quelques secondes. Les équipes pourront ajuster l’angle du cant en fonction des besoins, mais ce réglage ne sera pas à haute fréquence comme pour les AC50. Ce n’est pas prévu. Le FCS est pensé de telle façon que l’on peut choisir un angle et le modifier, mais cette modification n’est pas suffisamment rapide pour faire cela en permanence en temps réel. Si on autorise ça, cela demande trop d’énergie. Il faudrait remplir le bateau avec des batteries. »

Le safran
Le safran est en « T ». Il doit être symétrique. On peut avoir également un angle du côté de la partie horizontale qui, s’il est un peu vers le bas, améliore le contrôle du bateau. Pour le safran, on peut régler le rake. Il n’y a pas de flap dessus. Il y a des limites sur le tirant d’eau et la largeur maximale mais le dessin reste ouvert.

Le tangon
Il est classique mais il doit être structuré de manière à résister à un test de chargement avec un Code 0. Il n’y a aura pas de spi.

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here