Un point sur la Coupe 1/2

0

Le lieu de la prochaine Coupe qui se déroulera en 2017 n’est toujours pas connu officiellement mais cinq challengers sérieux sont sur les rangs pour affronter en 2017 le Defender américain soit aux Bermudes, soit à San Diego.

Le 9 septembre dernier, les challengers et le Defender étaient réunis à Londres pour officialiser leur participation marquant également la fin de la période d’inscription pour d’autres éventuels challengers. Team France représentant le Yacht Club de France, comme nous l’avions annoncé en juin dernier, était officiellement présent avec Franck Cammas. Pas de challenger surprise. Les trois challengers présents lors de la dernière édition rempilent : Team New Zealand, Luna Rossa et Artémis Racing. Seuls, les français et les anglais font leur retour dans la Coupe. Les australiens ont abandonné en juin. Samsumg, qui était prêts à débourser 70 millions l’année dernière pour soutenir l’équipe coréenne, a finalement renoncé devant le manque d’informations sur le lieu de la prochaine édition.

Avoir deux challengers de plus dans la Coupe c’est une bonne nouvelle pour le spectacle et c’est une bonne nouvelle également pour les challengers. De plus, on sait maintenant que les premières courses auront lieu sur des AC45 équipés de foils. La jauge de l’AC62 est finalisée à quelques détails près et le programme de la prochaine édition en 3 étapes : qualification, demi-finale et Coupe de l’America est accepté par toute les équipes.

Depuis un an et la victoire épique des américains face au Kiwis, l’organisation de la prochaine Coupe avance. C’est long, c’est laborieux et on aurait pu attendre plus d’efficacité de la part des américains et de Russel Coutts particulièrement. Plusieurs facteurs contribuent à complexifier l’organisation de la prochaine édition et révèle à quel point la Coupe est en train de se transformer.

La fin de l’engagement de Louis Vuitton dans la Coupe, un Defender qui participe au Challengers Series, une crise économique mondiale, Russel à la barre sont autant de facteurs qui contribuent à la situation actuelle.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here