Les kiwis intouchables mènent 3 à 0

0
17/06/2017 - Bermuda (BDA) - 35th America's Cup 2017 - 35th America's Cup Match Presented by Louis Vuitton - © ACEA 2017 / Photo Ricardo Pinto

Les deux bateaux partent lancés, les kiwis à l’intérieur et c’est au premier gybe que les Américains enfournent légèrement laissant la place pour que les Kiwis les devancent. Les deux bateaux splittent à la gate2. Le vent est toujours aussi shifty sur le plan d’eau Bermudien mais ce sont les Kiwis qui en ont la meilleure lecture sur le premier bord de près. Les deux bateaux sont à 100% de vol avec des vitesses de 24-26nds. Les kiwis augmentent leur avance gate 3 à 32s. Un delta qui va encore augmenter à la gate 4 à 47s. Les Américains comme lors des 2 premières courses peinent à aller aussi vite que les kiwis. Tom Slingby tentera comme il peut d’aller trouver les bonnes risées mais en vain. A la gate 5, Oracle accuse encore un net retard de plus de 700m. Les Kiwis l’emportent et mènent 2 à 1.

Race 4
Jimmy Spithill se devait de réagir dans cette 4ème course après avoir été battu pour la 3e fois consécutivement. Le vent s’établissait à 10-11nds. Les deux bateaux sont rentrés très vite dans la box de départ mais Peter Burling semble avoir eu un problème sur son gybe. Les deux bateaux sont très tot sur la ligne et partent bord à bord, USA à l’interieur mais les kiwis sont plus rapides de 4nds et passent la mark1 en tête. Le bord de portant ressemble à la course précédente mais les kiwis semblent toujours un peu plus rapide. Les kiwis passent en tête de 9s la gate 2. Les Américains splittent mais les kiwis les contrôlent avec 2 longueurs devant. Un écart qui va augmenter à la gate 3 que les kiwis passent avec 43s d’avance. Au portant, l’écart s’est maintenu. Les kiwis contrôlent la course. Oracle vole à 99,4% et les kiwis 99,8%. Encore une fois, la VMG des kiwis est nettement meilleure au près et leur permet d’accentuer leur avance à 1 minute.
Les kiwis l’emportent et mène 3 à 0 en ayant remportés très nettement les 4 premières courses.

Après 4 courses, dans ces conditions de vent, les Kiwis sont clairement plus rapides notamment au près. Peter Burling n’a jamais manqué ses départs. Sur chaque course, les Américains n’ont jamais été en mesure d’inquieter les kiwis.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here