La jauge en discussion chez les challengers

0

Le protocole de la 35ème America’s Cup devait paraître fin mars. Déjà un mois de retard mais cela semble bouger un peu avec la jauge qui a été transmise aux différents challengers potentiels cette semaine pour recueillir leurs commentaires.

Il s’agira bien d’un catamaran de 62 pieds avec aile rigide et foils. Il mesurera environ 19m en longueur avec une bôme de 11,5m et une aile rigide entre 30 et 34m selon la ville où se déroulera la compétition.
En comparaison, l’AC72 mesurait 22m, la bôme mesurait 14m et l’aile rigide 40m. En terme de vitesse, il pourrait faire du 30-34 nds au portant et 12 nds au près.

Afin de réduire les coûts, l’aile et la bôme seront standardisées avec un profil donné mais le système de contrôle de l’aile sera ouvert. Les équipes pourront acheter le design et faire construire en dehors du pays du club auprès de n’importe quel fabricant. En revanche la coque devra être construite dans le pays du club. Le design des coques est ouvert. Ian Murray pense que l’on sera plus proche du design de l’AC72 de TNZ que de celui d’Oracle et inversement sur la structure aérodynamique de la plateforme. Le cockpit devrait être plus marqué pour renforcer la sécurité à bord. L’AC62 devrait être plus carré que l’AC72 pour faciliter le foil à toutes les allures.

L’équipage naviguant sera réduit à 8 et ne pourra excédé 700 kgs. Alors que l’on évoquait un possible retour des règles de nationalité, c’est encore en discussion avec un quota de 25% , soit 2 équipiers par bateau.
Le détail concernant le format et le calendrier est toujours en discussion entre Ian Murray et Russel Coutts. Concernant la ville hôte rien de nouveau, les villes en lice restent Chicago, San Francisco, Newport, San Diego et Hawaï. La ville devrait être sélectionnée cet été.

Concernant les challengers potentiels, TNZ, Luna Rossa, Artémis vont certainement participer à la prochaine édition ainsi que Team Australia. Team France avec Franck Cammas et British Challenge avec Ben Ainslie ont déclaré officiellement leurs intentions dans les médias. Ian Murray parle également d’équipes japonaise, chinoise, russe et danoise potentielles. L’objectif de cette nouvelle jauge est clairement de diminuer les coûts d’au moins 30% par rapport à la précédente édition. On parle d’un budget de 50M€.

Avant le début des compétitions, les équipes ne pourront naviguer que sur des bateaux inférieurs au SL33. Les équipes disposant d’AC72 ne pourront pas les utiliser pour s’entraîner.

Update 8/05 : Les challengers ne pourront construire qu’un seul bateau alors que le Defender pourrait en construire deux . Un circuit avec les AC45 devrait précédé la Louis Vuitton Cup et permettre aux challengers de gagner des points pour la Louis Vuitton Cup. Une étude est en cours pour que les AC45 puissent être modifiés afin de pouvoir foiler. Le Defender pourrait participer aux Round Robins.

Voir également l’interview de Richard Gladwell/Sail-World.com/nz en 3 parties

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here