L’AC75, un monocoque à foils aussi rapide qu’un AC50 – Partie 1/5

0
21/11/17- The 36th America's Cup class boat concept of the AC75.

La jauge de l’AC75 a été publiée. Les équipes vont pouvoir se mettre au travail. Comportant plus de 60 pages, ce texte de jauge est allé très loin dans le détail. Le but : éviter ce qu’il s’est passé pendant la dernière Coupe sur la jauge de l’AC50 où il y eu plus de 90 interprétations. Martin Fisher Coordinateur du design team de Prada nous en dit plus sur le bateau et nous explique en détails la jauge.

Partie 1. Introduction, concept
Partie 2. Le bateau (poids, coque, règles,…)
Partie 3. Foils, safrans, tangons
Partie 4. Le système d’aile Soft Wing
Partie 5. Le système d’énergie, batterie, communication

« Il y a eu trop de demandes d’interprétations sur la dernière coupe. C’était une situation assez déstabilisante pour les design team générant beaucoup d’incertitude. Avec cette jauge très détaillée, cela leur donne plus de sécurité en sachant précisément ce qu’ils peuvent ou ne pas faire.» précise Martin Fisher.
« Le concept d’AC75 tel qu’il a été conçu est d’en faire un monocoque volant capable d’aller aussi vite que les AC50, de voler à toutes les allures, de pousser l’innovation assez loin sur les voiles pour que cela serve dans l’industrie nautique et de redonner également toute sa place aux navigants à bord. »

Les termes à maîtriser
Avec ce nouveau concept de monocoque à foils, le jargon nautique s’enrichit. Ainsi, pour les foils basculants, la partie horizontale est appelée « foil wing » et la partie verticale ou courbée, qui fait la connexion entre la partie horizontale du foil et la coque, est appelée « foil arm ». Cette partie est One Design, fabriquée dans le même chantier et livrée aux équipes. Le nom du chantier n’a pas été rendu public pour l’instant. Chaque équipe peut construire un maximum de 6 foil arms et 6 foil wings, avec pour chacun une modification limitée à 20 %.
L’autre notion est celle de « foil flap». C’est le volet qui se situe sur le foil, comme ceux que l’on peut trouver sur des Moth. Chaque équipe peut en construire un maximum de 20, avec pour chacun une modification limitée à 20 %.
Le « foil cant system » (FCS) est le système électrique et électronique qui permet de gérer le cant, c’est-à-dire l’incidence du foil vers l’avant ou vers l’arrière pour voler plus ou moins haut. Le FCS est One Design, et livré aux équipes, qui auront donc toutes le même. Toute la partie cant et la connexion avec le foil wing et la coque sont strictement One Design, comme les câbles qui sont fournis. Rien n’est abouti sur le système FCS pour l’instant mais les Néo-Zed et les Italiens travaillent dessus depuis 3 mois.
Pour le mât, les plans sont fournis mais chaque équipe doit fabriquer le sien, sans restriction géographique. Seule la coque doit être fabriquée dans le pays d’origine du challenger.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here